T-UGOm

T-UGOm nouveau modèle 3D

T-UGOm est un nouveau modèle 3D à grille non-structurée, dont la partie externe, ou barotrope, T-UGOm 2D est directement héritée du code MOG2D dont il a pris la relève.

Les fonctionnalités et la compatibilité des fichiers d’entrée entre MOG2D et T-UGOm 2D sont entièrement préservées.

T-UGOm 2D est un code aux éléments finis (éléments triangulaires), time stepping, qui résout

  • la dynamique barotrope de l’Océan, comme la marée
  • les ondes de tempêtes et de tsunami

Il a été dérivé de l’approche classique dite en équation d’onde, qui possède la propriété d’être remarquablement stable sans le secours de viscosité numérique horizontale importante.

Son originalité réside dans plusieurs points.

Premièrement, il a la capacité de gérer des pas de temps locaux au cours d’une simulation, ce qui augmente énormément l’intérêt d’une résolution spatiale variable.

Il accepte plusieurs types de discrétisation sur le triangle, permettant de choisir celle qui est le mieux adaptée au problème traité.

Il inclut une paramétrisation des transferts d’énergie du mode barotrope vers les ondes internes, qui constitue un mécanisme important de la dissipation d’énergie de la marée.

Son application en milieux

T-UGOm 2D est un des codes les plus complets quand à la modélisation réaliste de la marée

  •  spectre de Darwin complet
  • forçage astronomique et d’auto-attraction
  • prise en compte de la déformation du plancher océanique
  • extension par la méthode des admittances
  • analyse harmonique on fly

Son application à de très nombreuses régions de l’océan et par de nombreuses équipes au niveau international a non seulement permis de le valider pleinement, mais aussi de perfectionner sa souplesse et sa portabilité (favorisée par le codage C/C++).

T-UGOm 2D s’enrichit en permanence de nouveaux modules en fonction des besoins exprimés par ses utilisateurs

  • comme le couplage pour la flexion de glace
  • le calcul des fonctions de courant associées aux transports moyens

T-UGOm 3D est en cours de développement, une première version est aujourd’hui à l’essai.

Ce code est basé sur les techniques des éléments et des volumes finis, discrétisées sur éléments prismatiques.

La discrétisation verticale est de type hybride

Le développement se fait par étapes (qui ont été définies à Bremerhaven en octobre 2005), en collaboration étroite avec les développeurs de Symphonie

  • transfert de savoir-faire
  • et de modules numériques

ainsi que des collaborateurs canadiens.

L’architecture du code a été pensée afin de satisfaire à l’évolution des besoins dans le domaine de la modélisation océanique et de l’intégration dans des systèmes complexes

  • couplages
  • assimilations
  • de données
  • etc…

ainsi qu’aux besoins de développements communautaires en liaison avec les équipes travaillant sur ce type de techniques (groupe UGO) et plus largement l’ensemble de la communauté des modélisateurs en océanographie

  • HYCOM
  • NEMO,
  • ROMS…

Son ambition est à terme de devenir (comme c’est la cas de T-UGOm 2D) un des codes hydrodynamiques majeurs au niveau national et international.

Afficher le pied de page