LA > La recherche > SPRITE - Systèmes Précipitants Rayonnements Interactions Transferts Electriques

SPRITE - Systèmes Précipitants Rayonnements Interactions Transferts Electriques

L’activité de recherche de l’équipe « Systèmes Précipitants » vise à une meilleure compréhension de l’ensemble des processus physiques qui interviennent dans la plupart des systèmes précipitants. Les domaines de la physique abordés pour l’étude de ces processus incluent la thermodynamique, la dynamique, la microphysique et l’électricité. La variabilité d’échelle et la diversité des phénomènes étudiés (cellules orageuses, systèmes précipitants de latitude moyenne ou tropicale, orages violents et crues éclair, cyclones…) nous conduit à utiliser divers moyens d’observations et de calcul. Ainsi, une partie de notre activité consiste à utiliser et/ou développer des moyens de traitement de l’information issue de radars météorologiques, de radiomètres micro-ondes terrestres et spatiaux, de sondages thermodynamiques de l’atmosphère, de systèmes de détection et de localisation des éclairs et de tout autre paramètre relatif à l’activité électrique des systèmes orageux. D’autre part, la modélisation numérique est un outil couramment utilisé, que ce soit à l’échelle synoptique pour analyser les formations de systèmes précipitants, à l’échelle de la cellule précipitante pour étudier les interactions au sein des systèmes orageux, ou à l’échelle des processus physiques pour les caractériser et les paramétriser. Nos recherches ont pour cadre des grands projets internationaux en physique de l’atmosphère (AMMA, HyMeX, Cindy-Dynamo, ASIM, TARANIS) et des analyses de données de réseaux nationaux ou internationaux (EUROSPRITE, ARAMIS, NEXRAD).

Analyser les interactions entre dynamique, microphysique, et activité électrique dans les cellules orageuses et explorer l'apport des observations d'éclair sur la prédictibilite des systèmes orageux fortement précipitants.

Caractériser les conditions de production de phénomènes lumineux transitoires (TLE – sprites, jets, elves), la physique des éclairs associés et leurs effets dans l’atmosphère.

Mettre en oeuvre un radiomètre et un ceilomètre pour des applications à des projets d’études de phénomènes atmosphériques.

Responsable : Serge Soula, Physicien

Jean-François Georgis, Maître de Conférences

Frédéric Mesnard, Maître de Conférences

ASIM

COBRAT

TARANIS

HyMeX,  http://www.hymex.org

CORSiCA, http://www.obs-mip.fr/corsica

Cindy-Dynamo France

En France

  • CEA
  • CMRS La Réunion
  • CNRM
  • LACy
  • LERMA
  • LOA
  • LPCE
  • LTHE
  • Météorage EUCLIDE (France)
  • Université de Corse.

En Europe

  • Université Polytechnique de Catalogne (Espagne)
  • Meteorological Service of Catalonia, (Espagne)
  • Danish Space Center (danemark)
  • Met Office (Royaume Uni)
  • National Observatory of Athens (Grece)
  • Nowcast et University of Munich (Allemagne)
  • Université de Bath (Royaume-Uni)
  • Geodet & Geophys Res Inst. (Hongrie)
  • Istituto di Scienze dell’Atmosfera e del Clima (Italie).

Dans le monde

  • Stanford University (USA)
  • CRAAG (Algérie)
  • Universidade Federale de Alagoas (Brésil)
  • New Mexico Tech (USA)

2010

Procédé de caractérisation de l'intensité de la convection d'un nuage par un radar météorologique.

Co-inventeurs : O. Pujol, F. Mesnard, H Sauvageot, J-P. Artis, N. Bon, C. Costes.

Titulaire : THALES SA.

Classification : G01S13/95; G01S13/00.

2011

Procédé de correction de mesures de réflectivité par détection d'isothermie et radar mettant en oeuvre ce procédé.

Co-inventeurs : O. Pujol, F. Mesnard, H. Sauvageot, A. Iassamen, C. Costes, J-P. Artis.

Titulaire : THALES SA.

Classification : G01S13/95; G01S7/41

Procédé de correction de mesures de réflectivité et radar mettant en oeuvre ce procédé.

Co-inventeurs : O. Pujol, F. Mesnard, H. Sauvageot, A. Iassamen, C. Costes, J-P. Artis.

Titulaire : THALES SA.

Classification : G01S13/95; G01W1/00.

Afficher le pied de page