LA > Actualités > L’observatoire atmosphérique CORSiCA

L’observatoire atmosphérique CORSiCA

CORSiCA est le «Centre d’ObservationRégional pour laSurveillance duClimat et de l’environnementAtmosphérique et océanographique en Méditerranée occidentale ». Il s'agit d'un observatoire de l'atmosphère implanté en Corse sur plusieurs sites pour répondre aux différentes thématiques étudiées par les chercheurs participant au projet. Le principal objectif est l'amélioration des connaissances dans les domaines de la météorologie et de la qualité de l'air en Corse et sur l’ensemble du bassin méditerranéen occidental.

Avec les campagnes de mesures des programmes HyMeX et ChArMEx, la période de l’été 2012 à l’été 2013 a été très active pour une quinzaine de personnes de cinq des six équipes du Laboratoire d’Aérologie participant à CORSiCA pour le déploiement du matériel et l’exploitation scientifique (associant mesures et modélisation) des données de l’observatoire.

CORSICA2

Figure 1 : Localisation des sites instrumentés par CORSiCA en 2013 et photos de quelques instruments : (1) : lidar aérosol installé sur le site des éoliennes d’Ersa depuis juin 2013. (2) : photomètre solaire CIMEL installé sur le site du sémaphore du Cap Corse à Ersa depuis juin 2008. (3) : le site instrumenté des éoliennes d’Ersa en juin 2013. (4) : Micro Rain Radar installé sur le toit de l’Université de Corse à Corte depuis mai 2013. (5) : station de mesure de flux de chaleur et CO2 installée sur le toit de l’Université à Corte depuis juillet 2013. (6) : station LINET de Nowcast installée sur le toit de l’Université à Corte depuis février 2012. (7) : disdromètre installé sur le toit de l’Université à Corte depuis mai 2013. (8) : déploiement du KITCube sur le site de Corte d’août à novembre 2012. (9) : station météo installée à Stoppianova depuis juillet 2013. (10) : une des stations du German Research Centre for Geosciences (GFZ) Potsdam de mesure du contenu intégré en vapeur d’eau de l’atmosphère par GPS installée sur les hauteurs de Rusio d’août à novembre 2012. (11) : déploiement du KITCube sur le site de l’INRA à San Giuliano d’août à novembre 2012. (12) : l’avion de recherche Dornier 128 de l’Université de Braunschweig basé à Ventiseri (Base Aérienne de Solenzara) de mi-septembre à mi-octobre 2012. (13) : ULM instrumenté du KIT basé sur l’aérodrome de Ghisonaccia en juin-juillet 2012. (14) : les deux profileurs de vent (UHF au premier plan et mini-VHF au second plan) installés à Pianottoli-Caldarello sur le site technique du Parc Marin des Bouches de Bonifacio de juin 2012 à décembre 2013.

L’observatoire atmosphérique CORSiCA a la vocation de devenir une structure pérenne pour un suivi des caractéristiques atmosphériques en continu, à long terme. Il sert également de structure d’accueil pour d’autres dispositifs :

  • Pour la campagne HyMeX 2012, des moyens exceptionnels ont été déployés par le Karlsruhe Institute of Technology (KIT, http://www.imk-tro.kit.edu/5471.php), par l’Ecole Polytechnique Fédérale de Zurich (ETHZ), par l’Université de Braunschweig, par le German Research Centre for Geosciences (GFZ) Potsdam et par Nowcast ( https://www.nowcast.de/) sur les deux principaux sites de Corte et San Giuliano (INRA) et sur d’autres sites secondaires, de fin juillet à mi-novembre.
  • Pour la campagne VESSAER en début d’été 2012 avec le déploiement de moyens de mesures au sol (INRA San Giuliano, Venaco) et des mesures à bord d’un ULM basé à Ghisonaccia.
  • Pour les campagnes PACMEX en juin et juillet 2013 ( http://explorations.ucsd.edu/photo-of-the-week/2013/6129/) et ChArMEx 2013 du 10 juin au 10 août, des moyens exceptionnels ont été déployés (incluant notamment deux camions laboratoire, deux remorques et deux préfabriqués instrumentés) pour compléter la station des éoliennes d'Ersa. La station a été approchée par les avions de recherche SAFIRE, et par le voilier ZéroCO2 du CEA.

Les activités de cet observatoire se poursuivent avec le suivi du dispositif déjà déployé pour des mesures sur le long terme et l’installation d’autres instruments tels que le Lightning Mapping Area (LMA) consistant en un réseau de détection des éclairs composé de 12 stations d’écoute VHF réparties sur le territoire Corse (réseau SAETTA, installation prévue au printemps 2014).

Ce projet est porté par le Laboratoire d’Aérologie (LA) de l’Université Paul Sabatier (UPS) de Toulouse en partenariat avec le laboratoire des Sciences Pour l’Environnement (SPE) de l’Université de Corse Pascal Paoli (UdCPP), le Laboratoire de Météorologie Physique (LaMP) de l’Université Blaise Pascal (UBP) de Clermont-Ferrand, le Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement (LSCE) du Commissariat à l’Energie Atomique et aux énergies alternatives (CEA) en région parisienne, le Laboratoire de Physique et Chimie de l’Atmosphère de l’Université du Littoral Côte d’Opale à Dunkerque, l’Association Agréée de Surveillance de la Qualité de l’Air (AASQA) Qualitair Corse à Corte et les Mines Douai (MD)). Il est principalement financé par la Collectivité Territoriale de Corse, l'Etat et l'Europe (CPER-FEDER).

Pour en savoir plus :

Page web de l’observatoire atmosphérique CORSiCA

Afficher le pied de page