Soutenance de thèse : la modélisation de la marée interne : Contrôles hydrauliques et topographiques

Jury
Théo Gerkema (NIOZ, Rapporteur)
Wirth (LEGI, Rapporteur)
Franck Dumas (SHOM, Membre invité)
Pascal Lazure (IFREMER, Examinateur)
Pieter Van-Beek (LEGOS, Examinateur)
Francis Auclair (LA, Directeur)
Alexandre Paci (CNRM-GAME, Co-Directeur)

La marée interne générée sur une topographie est un élément clé des transferts énergétiques des échelles de forçage de l’océan vers les échelles de mélange turbulent. Elle contribuerait à près de la moitié du mélange turbulent nécessaire au maintien de la stratification océanique. Une compréhension plus approfondie des processus mis en jeu est nécessaire pour décrire plus précisément son rôle dans le maintien de la circulation océanique.
Cette thèse s’inscrit dans la continuité des travaux d’Y. Dossmann (2012) portant sur les ondes internes solitaires générées au dessus d’une dorsale océanique. Ces travaux reposent sur une utilisation complémentaire d’expériences physiques menées dans le grand canal du CNRM-GAME et d’expériences numériques à l’échelle du laboratoire effectuées avec le modèle d’océanographie côtière SNH. L’utilisation simultanée de ces deux outils a notamment permis d’évaluer la validité des hypothèses sous-jacentes de ce modèle et le développement de nouveaux schémas numériques.
Dans cette thèse, des simulations numériques utilisant la version non-hydrostatique et non-Boussinesq du modèle SNH sont utilisées pour décrire les différents régimes d’ondes internes dans des régions « supercritiques ». Le terme supercritique désigne à la fois des courants de marée intenses dont la vitesse U est supérieure à la vitesse de propagation des ondes internes cn, et des topographies très abruptes dont l’angle de la pente est supérieur à l’angle du rayon d’onde interne dans la pycnocline . De telles conditions environnementales correspondent à des régions de mélange intense, jusqu’à 10 000 fois supérieur au mélange turbulent observé dans l’océan ouvert. Les processus physiques ayant lieu dans ces régions restent encore mal compris et mal représentés par les paramétrisations d’ondes internes existantes. De plus, ces régions sont également des zones propices à la génération d’ondes internes non-linéaires pouvant se propager pendant plusieurs jours et entraînant ainsi des transferts d’énergie significatifs loin de leur zone de génération. La description des processus turbulents en jeu dans ces régions « extrêmes » constitue le coeur de ma thèse.
Dans une première partie, des configurations académiques à l’échelle du laboratoire sont mises en place pour étudier les processus en jeu dans différents régimes « supercritiques » de génération d’onde internes. Des simulations numériques directes sont réalisées et permettent d’identifier un nombre limité de paramètres physiques adimensionnés contrôlant la dynamique des ondes internes dans ces régions. Une attention particulière est portée sur le rôle joué par la topographie sur la génération des modes verticaux d’ondes internes et sur la formation de modes « hauts » d’ondes internes solitaires.
Le second objectif de cette thèse est de faire le lien entre les précédentes études académiques à l’échelle du laboratoire et l’échelle océanique. Pour cela, un principe de similitude permettant de conserver la dynamique des ondes internes tout en modifiant l’échelle de l’écoulement est mise en place. Par le biais de ce principe de similitude, nous partons de cas idéalisés à l’échelle du laboratoire, que nous transposons à l’échelle océanique, pour nous rapprocher de cas océaniques plus réalistes et de plus en plus complexes. Puis notre étude de régime est étendue à deux régions océaniques « supercritiques » bien connues : le détroit de Gibraltar et le plateau situé à l’entrée du golfe du Maine (nommé « Georges Bank » en anglais). L’applicabilité de nos paramètres clés est étudiée dans le cas de ces deux environnements complexes par le biais de simulations haute résolution de grande échelle (LES).

Plus d'actualités

Séminaire

Séminaire Camille Mouchel-Vallon

/ SEMINAIRE REPORTE / Titre : La formation et composition de l’aérosol organique secondaire dans le panache urbain de Manaus : modélisation explicite de la chimie organique avec GECKO-A Abstract: […]

11.02.2020

Séminaire

Journée des Jeunes Chercheurs du LA

Lundi 2 décembre à partir de 14H en salle Coriolis

26.11.2019

Séminaire

Séminaire Thibaut Dauhut

Mardi 3 Décembre 2019 – 10h00 Nuages et humidité de la stratosphère tropicale 

25.11.2019

Rechercher