THESE DARIA KUZNETSOVA

Soutenance de thèse le *mardi 18 septembre 2018 à 14h00 en salle Coriolis, Observatoire Midi-Pyrénées*, 14 avenue Édouard Belin, Toulouse.
« Modélisation de l’oscillation Madden-Julian lors de son passage sur l’océan Indien et le continent maritime »* par Daria Kuznetsova sous la direction de Jean-Pierre Chaboureau.
_Mots clés_ :
MJO, météorologie tropicale, convection, circulations de grande échelle, océan Indien, continent maritime, modélisation haute résolution.
_Résumé_ :
L’oscillation de Madden-Julian (MJO) est la composante dominante de la variabilité intrasaisonnière dans l’atmosphère tropicale, se propageant vers l’est dans la bande équatoriale. Elle se compose d’un centre convectif (phase active) accompagné de la convergence des anomalies du vent zonal de bas niveau et de la divergence de niveau supérieur, et de zones de convection faible (phases supprimées). Trois périodes de l’activité MJO sur l’océan Indien et le continent maritime ont été choisies : 6-14 avril 2009, 23-30 novembre 2011 et 9-28 février 2013. Les simulations avec et sans paramétrisation de la convection ont été réalisées pour un grand domaine avec le modèle atmosphérique Méso-NH. Il a été obtenu que les simulations avec convection paramétrée n’étaient pas capables de reproduire un signal MJO. Pour 2009 et 2011, lorsque le couplage entre la convection et la circulation de grande échelle était fort, les simulations avec convection explicite ont montré une propagation visible de la MJO. Pour 2013, la simulation n’a pas été capable de reproduire le signal MJO car cet épisode était caractérisé par un faible couplage entre la convection et la circulation de grande échelle. Pour 2011, l’analyse isentropique a été adoptée pour séparer les masses d’air ascendantes ayant une température potentielle équivalente élevée des masses d’air subsidentes ayant une température potentielle équivalente faible. Trois circulations de grande échelle ont été trouvées : une circulation troposphérique, une circulation de percées nuageuses dans la couche de tropopause tropicale, et une circulation de masses d’air à faible température potentielle équivalente dans la basse troposphère. Cette dernière correspond aux intrusions d’air sec de grande échelle des zones subtropicales dans la bande équatoriale, trouvées principalement pendant la phase supprimée de la MJO au-dessus de l’océan Indien.
_Le jury_ sera composé de :
Christelle Barthe (LACY, Université de la Réunion)
Sophie Bastin (LATMOS, Guyancourt)
Peter Haynes (DAMTP de l’Université de Cambridge)
Dominique Bouniol (Météo-France, Toulouse)
Frank Roux (LA, Toulouse)
Jean-Pierre Chaboureau (LA, Toulouse)

Plus d'actualités

Séminaire

Séminaire Camille Mouchel-Vallon

/ SEMINAIRE REPORTE / Titre : La formation et composition de l’aérosol organique secondaire dans le panache urbain de Manaus : modélisation explicite de la chimie organique avec GECKO-A Abstract: […]

11.02.2020

Séminaire

Journée des Jeunes Chercheurs du LA

Lundi 2 décembre à partir de 14H en salle Coriolis

26.11.2019

Séminaire

Séminaire Thibaut Dauhut

Mardi 3 Décembre 2019 – 10h00 Nuages et humidité de la stratosphère tropicale 

25.11.2019

Rechercher