LA > Agenda > SEMINAIRE DAMIEN HERON

SEMINAIRE DAMIEN HERON

Séminaire le 13 nov 2018 à 11h00

Intervenant : Damien Héron

Salle Boussinesq Salle Boussinesq

Simulations méso-échelle du cyclone tropical ENAWO (2017) et impact sur l’hydratation de la haute troposphère/basse stratosphère* sera présenté par Damien Héron (LACy, Université de La Réunion)

*Résumé*
La Haute Troposphère & Basse Stratosphère (UTLS en anglais) tropicale, entre 14-20km d’altitude, joue un rôle clé dans la circulation générale puisqu’elle est le lieu d’entrée des masses d’air troposphériques dans la stratosphère (Holton et al., 1995). La région de l’UTLS tropicale joue aussi un rôle clé dans la régulation de vapeur d’eau en stratosphère. L'air stratosphérique présente un très faible contenu en vapeur d’eau qui peut être expliqué par la condensation de la vapeur d'eau au niveau du minimum de température de la tropopause tropicale. Les modèles climatiques prédisent une augmentation de la concentration de vapeur d’eau dans la région de l’UTLS qui contribuerait à un réchauffement additionnel de 10% en surface (Dessler et al., 2013). Cependant, ces modèles ont beaucoup de difficultés à modéliser les variations de vapeur d’eau dans l’UTLS à cause, entre autres, d'une mauvaise représentation de la convection tropicale qui contrôle en bonne partie le transport vertical de vapeur d’eau vers l'UTLS.
Un des objectifs scientifiques du programme CONCIRTO (Effects of convection and cirrus clouds on the Tropical Tropopause Layer over the Indian Ocean) est de comprendre le rôle des systèmes convectifs maritimes du Sud-Ouest de l'océan Indien sur l'hydratation de l’UTLS. Dans le cadre de CONCIRTO, j’ai débuté mon travail de thèse sur le cas du cyclone tropical ENAWO qui est passé au large des cotes réunionnaises en mars 2017. L'intensification progressive du cyclone ENAWO jusqu'au stade de cyclone tropical intense et sa trajectoire plutôt rectiligne en font un cas idéal pour une étude sur le transport de vapeur d'eau et d'hydrométéores dans l'UTLS en fonction de l'intensité du système.
La première partie de ce travail a eu pour objectif de reproduire le plus fidèlement le développement du cyclone, avec des tests de sensibilité concernant le domaine d'étude, les champs de température de surface océanique et la résolution verticale du modèle. Je montrerai également l’apport de l’utilisation d’un modèle couplé océan-atmosphère. Enfin, je présenterai une étude préliminaire de l'hydratation de l'UTLS associée à ENAWO, et les objectifs de ma mission au Laboratoire d'Aérologie

Afficher le pied de page